La Boîte à outils des réseaux sociaux

Jadis, un homme au teint hâlé a dit : « si à 50 ans on n’a pas une Rolex, c’est qu’on a raté sa vie ». On pourrait le paraphraser et affirmer qu’en 2014, « si ton entreprise n’est pas sur les réseaux sociaux, c’est qu’elle n’ a rien compris ». Car quelle boîte aujourd’hui n’est pas présente sur Facebook, Twitter, Pinterest, Instagram et consorts ? Et ne nous arrêtons pas au BtoC. Car le branding est devenu personal. Les réseaux sont devenus une vitrine où le produit, c’est vous.

Oui mais voilà : tout le monde a beau y être et en parler, ce n’est pas pour autant que cela est simple à utiliser. Si vous avez des questions, il y a un livre qui a les réponses : la 2e édition de La Boîte à outils des réseaux sociaux écrit par Cyril Bladier. Un livre fait de papier pour parler de réseaux virtuels… Ironique, non ? Peut-être. Mais diablement utile pour celui qui découvre ou souhaiterait se perfectionner.

Il était une fois…

Avant de se mettre sérieusement au travail, rien ne vaut une petite piqûre de rappel. Non pas sur l’origine des réseaux sociaux, que tout le monde connait à peu près, mais sur le thème « c’est qui le plus fort aujourd’hui ? ». Par plus fort il faut entendre « qui a le plus d’utilisateurs » (et de préférence actifs…). Et donc, si il y avait un Tour de France des réseaux sociaux, Facebook serait maillot jaune, Google+ serait maillot à pois (depuis 2013 il grimpe très fort notamment en France) et le maillot vert serait à partager entre Twitter et LinkedIn.

Ces 4 là forment la sainte quadrité du social media : à partir du moment où on souhaite être présent sur le Net, ils sont incontournables. Ce qui n’empêche pas quelques outsiders au positionnement ciblé d’émerger : YouTube (vidéo), Pinterest (curation d’images), Instagram (partage de photos), Tumblr (micro-blogging), Vine (création et partage de vidéos très courtes), etc. Ces « nouveaux » réseaux ont choisi le camp du picture marketing : ils ont fait le pari de l’image et ne reposent que sur elle.

« L’internaute est le même, qu’il recherche des informations personnelles ou professionnelles »

 Les pros parlent aux pros (et aussi aux consommateurs…)

Tout le monde (ou presque) est sur les réseaux : votre tata Nicole, mamie Jeannette ou votre petite cousine Margot. Dès lors, les marques ont tout intérêt à y être aussi si elles veulent taper dans l’œil de clients potentiels. Et la tâche ne sera pas aisée : concurrence, algorithme capricieux, incitations à l’achat de publicités sociales, etc. Par exemple, être vu (lu) sur Facebook est aujourd’hui un véritable chemin de croix. Si on parle volontiers de la communication des entreprises vers le grand public, le BtoC (Business to Consumer), Cyril Bladier signale également que « les réseaux sociaux ont un intérêt pour les entreprises BtoB (Business to Business). L’internaute est le même, qu’il recherche des informations personnelles ou professionnelles. »

la boite à outils des réseaux sociaux - extrait sommaire

Du concret, du concret et encore du concret

Ce n’est pas pour rien si ce livre s’appelle La Boîte à outils des réseaux sociaux. Les informations que vous y trouverez vous rendront, après lecture, immédiatement opérationnel. Et les termes technico-barbares qui jusqu’à présent étaient du chinois seront désormais compréhensibles : content marketing, inbound marketing, social selling, MOOC, SMO (social media optimization), graph search, etc. n’auront plus aucun secret pour vous.

Au-delà de maitriser les termes, vous apprendrez comment développer vos affaires sur Facebook, Twitter, LinkedIn et Viadeo, ces 3 dernières plateformes étant plus particulièrement appréciées des entreprises. Vous découvrirez au travers de 50 outils et méthodes comment aborder toutes les dimensions des réseaux sociaux. Les conseils et les cas pratiques commentés achèveront de faire de vous un expert.

RH, carrières et recrutement

Avant d’être investis par les marques, les réseaux sociaux étaient destinés aux personnes. Rappelez-vous de la version primitive de Facebook, qui s’appelait alors Facemash. Son principe ? Voter pour l’étudiante de Harvard la plus hot, en se basant sur les photos d’identité préalablement récupérées par Mark Zuckerberg dans le trombinoscope de l’université. Appliqué à la recherche d’emploi aujourd’hui, c’est le même combat : si vous êtes sur Facebook, c’est pour que l’on vote pour vous. Comprendre : que l’on vous remarque et qu’une entreprise vous recrute. Pour l’auteur, il s’agit de « se rendre plus visible et faire en sorte que ceux qui ne vous connaissent pas puissent vous trouver en recherchant vos expertises ».

Et si vous n’êtes pas en phase de prospection pour un nouveau job, apprenez à travailler votre présence sur les réseaux. Cela vous aidera à maitriser votre e-réputation. À défaut d’être célèbre, vous pourrez modeler votre identité virtuelle et, comme le souligne Cyril Bladier, « obtenir des recommandations, vecteurs de business ou utiles pour sa carrière. »

Il était une fin…

Bien évidemment, beaucoup d’autres utilisations des réseaux sociaux sont possibles, que vous représentiez une entreprise ou pour vous-même : management, pilotages de projets, géolocalisation, social CRM, etc. Soyez rassurés : vous trouverez dans La Boîte à outils des réseaux sociaux toutes les informations pour nourrir votre appétit numérique. Dans la préface, David Abiker, geek émérite, convoque 3 illustres penseurs (Aristote, Pascal et Rousseau) et formule la remarque suivante : « j’ignore ce que ces brillants esprits auraient fait des réseaux sociaux s’ils avaient vécu avec notre temps et pas dans le leur ».  À Marketing Community, nous l’ignorons également. Par contre, vous concernant, nous savons ce que vous pourrez accomplir.

 

La Boîte à outils des réseaux sociaux - Cyril Bladier

La Boîte à outils des réseaux sociaux
Cyril Bladier

Collection: BàO La Boîte à Outils, Dunod
2014 – 2ème édition – 192 pages – 190×240 mm

Voir la fiche détaillée du livre

 

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *