Bâtir son succès sur le bouche-à-oreille : le cas AdopteUnMec

Il est honnête d’admettre que certains domaines profitent généralement moins de l’effet bouche-à-oreille que d’autres. Alors qu’on parle volontiers à ses amis de l’achat de sa nouvelle paire de chaussures, on se montre souvent moins bavard lorsqu’il s’agit de les informer de son inscription sur un site de rencontres en ligne. Du moins, il y a encore quelque temps…

Même si les rencontres en ligne sont aujourd’hui complètement rentrées dans les mœurs, cela n’a pas toujours été le cas. Pendant longtemps, le secteur souffre de ce tabou de la rencontre sur Internet. Et vaincre ce complexe de trouver sa moitié par écrans d’ordinateurs interposés n’a pas été une mince affaire pour les premiers acteurs.

Les femmes au pouvoir !

Le site AdopteUnMec va pourtant bénéficier d’un bouche-à-oreille favorable. Comment ? Tout comme son grand frère Meetic avant lui, ses fondateurs vont tout faire pour ne pas culpabiliser leurs membres sur leur célibat, pour décomplexer les femmes, et faire du Web un lieu de rencontres comme un autre. En fait, AdopteUnMec va probablement accomplir ce qu’aucun de ses concurrents n’a réussi à faire jusqu’à présent : transformer la rencontre en ligne en divertissement.

Les hommes sont assimilés, non sans humour, à des objets à disposition des femmes.

Pour cela, le site entreprend d’abord de casser les codes. Ici, ce sont les femmes qui ont les pleins pouvoirs et qui décident des garçons avec qui elles souhaitent entamer une discussion. Pour insister sur son côté décalé, le site est conçu sur le modèle des sites marchands. Les hommes sont assimilés, non sans humour, à des objets à disposition des femmes, qui restent véritablement les maîtres à bord.

Ces idées et cette créativité font le succès d’AdopteUnMec et lui permettent de se positionner à la fois en un moyen de divertissement et un site de rencontres. Ses membres assument le fait d’y être inscrit. Il y a même un côté branché à avoir un profil sur le site, une chose qui aurait été sans doute impensable à l’époque du lancement de ses prédécesseurs.

D’un site de rencontres à une communauté

Aussi surprenant que cela puisse paraître, AdopteUnMec construit son succès sur le bouche-à-oreille. Dans un premier temps, le site suscite de la curiosité et fait parler de lui dans les médias grâce à son concept original. Comme beaucoup de ses compères, il peut également compter sur le partage d’expériences. Un bouche-à-oreille organique qu’AdopteUnMec va pousser encore plus loin en laissant, par exemple, la possibilité aux filles de pouvoir communiquer entre elles lorsqu’elles se retrouvent connectées au même moment.

La start-up accomplit alors quelque chose de rare pour un site de rencontres : réussir à rassembler une communauté.

Ainsi, il n’est pas rare de voir des groupes de copines s’organiser des soirées « Adopte » avec toujours le même but : celui de se divertir et, accessoirement, de rencontrer quelqu’un.

La start-up accomplit alors quelque chose de rare pour un site de rencontres : réussir à rassembler une communauté. Le nombre de fans sur sa page Facebook (presque 200 000 personnes à ce jour)en témoigne et est une preuve supplémentaire de cet attachement entre les utilisateurs et le site.

De la communication et du buzz

Pour continuer d’accroître sa communauté et développer sa marque, AdopteUnMec peut compter sur son atout majeur la communication. Car s’il y a bien un domaine où la start-up excelle, c’est celui de générer du buzz avec des opérations de communication toutes plus originales les unes que les autres. Pour sa campagne TV, le site s’inspire des publicités de la marque L’Oréal, en remplaçant les cosmétiques par des hommes. Une opération de communication qui coûte cher à l’entreprise mais lui permet d’obtenir de nombreuses retombées médias.

Les publicités d’AdopteUnMec peuvent amuser, voire parfois choquer mais ce qui est certain, c’est qu’elles ne laissent pas indifférent.

Pourtant, avant cette campagne, AdopteUnMec n’a que très peu communiqué à travers les médias.Car c’est là une autre de ses particularités, l’entreprise n’investit pratiquement rien en publicité pour se faire connaître.

Toutes les opérations AdopteUnMec sont pensées pour amuser, susciter la curiosité du destinataire, et bien entendu, l’intérêt du journaliste.En septembre 2012, la start-up ouvre même une boutique éphémère dans plusieurs villes françaises où les hommes font, une fois encore, offices de produits.


▲ Inauguration de la boutique AdopteUnMec.com (septembre 2012)

Cette créativité fait véritablement partie de l’ADN d’AdopteUnMec qui arrive mieux que quiconque à continuellement surprendre et faire parler d’elles dans les médias. Mieux la start-up a su se démarquer dans un secteur hyper-concurrentiel et développer une véritable personnalité au travers de publicités immédiatement identifiables parmi d’autres. Celles-ci peuvent amuser, voire parfois choquer mais ce qui est certain, c’est qu’elles ne laissent pas indifférent.

 

Extrait de :

S’inspirer des start-up à succès
Adrien Tsagliotis
Collection: Entrepreneurs, Dunod
2015 – 192 pages – 140×220 mm
EAN13 : 9782100711215

Voir la fiche détaillée du livre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *