Les éléments moteurs de la quatrième révolution industrielle

D’innombrables organismes ont produit des listes de diverses technologies qui seront le moteur de la Quatrième Révolution Industrielle. Les innovations scientifiques et les technologies nouvelles ainsi générées semblent illimitées, tant elles se déploient partout et sur toutes sortes de fronts.

Ma sélection des technologies clés à surveiller s’appuie sur des recherches menées par le World Economic Forum et par plusieurs membres de notre groupe d’experts qui font partie de notre communauté nommée Global Agenda Councils.

Les mégatendances

Toutes les nouvelles inventions et technologies ont un point commun : elles tirent leur force du numérique et des technologies de l’information. Toutes les innovations sont rendues possibles et sont renforcées par la puissance numérique. Ainsi, le séquençage génétique serait impossible sans l’augmentation des puissances de calcul et sans les progrès de l’analyse des données. De même, sans puissance de calcul, pas d’intelligence artificielle et, sans cette dernière, pas de robots sophistiqués.

Les mégatendances peuvent être décomposées  en trois groupes :

  1. Physique, où on discerne quatre principales tendances technologiques, particulièrement faciles à repérer : véhicules autonomes, impression 3D, robotique de pointe et nouveaux matériaux
  2. Numérique, avec notamment l’IdO (Internet des objets) qui l’un des principaux ponts entre les applications numériques et matérielles
  3. Biologique, avec entre autres, la biologie de synthèse qui nous permettra (non sans soulever de profondes questions éthiques) de créer des organismes sur mesure en réécrivant l’ADN.

Les interactions entre ces trois types sont profondes, et chacune de ces technologies bénéficie des découvertes et des progrès des autres.

Des points de bascule

Présentées en termes généraux, ces mégatendances peuvent sembler abstraites ; en réalité, elles se traduisent par des applications et des développements extrêmement concrets.

Un rapport du World Economic Forum publié en septembre 2015 identifiait 21 points de bascule (c’est- à-dire le moment où une mutation technologique atteint la société dans son ensemble) qui façonneront notre monde numérique et hyperconnecté. Tous devraient intervenir à l’horizon des dix prochaines années, et constituent donc de bons indicateurs des changements profonds qu’entraîne la Quatrième Révolution Industrielle. Pour les identifier, un conseil du World Economic Forum constitué des meilleurs experts mondiaux dans le domaine des logiciels informatiques, des applications et de leurs implications sociétales a mené une enquête auprès de plus de 800 responsables et experts du secteur de l’information et des technologies de communication.

Le tableau ci-dessous présente le pourcentage d’experts interrogés qui s’attendent à ce que le point de bascule en question se produise d’ici à 2025.

Ces points de bascule apportent des éléments contextuels importants : ils signalent les changements systémiques majeurs à venir et indiquent les meilleurs moyens de s’y préparer. Vivre cette transition suppose de prendre d’abord conscience des mutations en cours et à venir, et d’envisager leur impact à tous les niveaux de la société dans son ensemble.

 

Extrait de :


La quatrième révolution industrielle
Klaus Schwab
Collection: Hors collection, Dunod
2017 – 208 pages – 140×220 mm
Voir la fiche détaillée du livre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *